Pourquoi pas Linux ?

Graf'hit 94.9FM

L'interview

Yves Saboret, membre du Collectif Emmabuntüs

  • Quel est le rapport entre les communautés Emmaüs et Linux ?

  • En quoi Linux est-il différent des autres systèmes d'exploitation par exemple par rapport à MacOS et à Windows ? Ça veut dire quoi qu'il est libre ?

  • Tu peux nous préciser ce qu'est une distribution Linux ?

  • Si tu devais donner quelques bonnes raisons d'en essayer un, quelles seraient-elle ?

L'échange

  • Commençons par un peu d'histoire

  • Linux est quasiment omniprésent, pourtant on en entend pas beaucoup parler, où est-ce-qu'on retrouve Linux ?

  • Si pu de particuliers utilisent Linux est-ce que ça ne serait pas parce que c'est un gros truc d'informaticien ?

  • Pourquoi est-ce que en tant que particulier je me mettrais à utiliser Linux ? Windows ça marche bien, non ?

  • Linux c'est le paradis ? C'est pas un peu trop beau ? Y'a aucun inconvénient ?

  • Je suis convaincu et que je veux essayer Linux, comment je fais ? C'est dur d'installer Linux ?

Les notes

Commençons par un peu d'histoire

Avis à tous les puristes : on fait volontairement des raccourcis et quelques abus de langage pour ne pas surcharger l'émission. Quand on parlera d'OS Linux, on voudra dire GNU/Linux, et on évoquera pas la famille d'OS BSD.

Linux, c'est une épopée qui commence il y a cinquante ans, en 1969, quand Ken Thompson, un programmeur des laboratoires Bell, décide d'écrire un nouveau système d'exploitation. Avec l'appui de quelques collègues, Unix finit par voir le jour. Il a été construit en suivant la philosophie du less-is-more, c'est-à-dire avec l'idée que la simplicité est préférable à la complexité, et qu'il est possible de construire un système d'exploitation puissance, élégant et facile à utiliser sans être complexe et difficile à faire évoluer.

Les sources d'Unix étant publiques, les universités et entreprises développent des outils pour améliorer le système, par ailleurs capable de tourner sur des ordinateurs peu puissants. Les dérivés, libres ou propriétaires, sont très nombreux et un gigantesque écosystème se crée durant une vingtaine d'années.

Mais quel rapport avec Linux ?

Et bien, en 1991, un étudiant finlandais, Linux Torvalds, décide de développer un nouveau système d'exploitation, agacé par des histoires de licences sur le système Unix qui équipait son université. Le code source de Linux n'est pas du tout basé sur ceux des OS Unix de l'époque, mais en revanche les principes fondateurs et la philosophie Unix est au cœur de la création de Linux, ce qui en fait une sorte d'héritier de cœur. Bon, l'histoire de Linux mériterait une émission entière, mais on va s'arrêter là. La mayonnaise prend, de plus en plus de personnes aident au développement du projet et aujourd'hui Linux est quasiment omniprésent... sauf sur les ordinateurs personnels.

Quasiment omniprésent ? Pourtant on en entend pas beaucoup parler, où est-ce-qu'on retrouve Linux ?

Et bien un peu partout :

  • Plus de 95% des serveurs tournent sous Linux, et y compris chez les entreprises concurrentes on en trouve beaucoup

  • La plupart des smartphones tournent sous Android, qui est basé sur Linux

  • Au niveau des objets connectés : voitures, serveurs médias, box internet, instruments du musique...

  • Dans l'espace, pour équiper les robots lors des missions sur Mars (NASA) ou dans les fusées de SpaceX par exemple

  • Chez beaucoup de services publics : dans des gouvernements de nombreux pays, la gendarmerie en France, les services de renseignements... (forcément, Windows étant connu pour espionner et exfiltrer de nombreuses données, preuves tangibles et scandales avérés à l'appui, on comprend bien pourquoi)

Et pourtant, moins de 3%, grand maximum, des ordinateurs personnels tournent sous Linux !

Tu nous vends Linux depuis tout à l'heure, et aucun particulier ne l'utilise ? C'est pour une bonne raison, non ? Ça serait pas un gros truc d'informaticien ?

Eh bien pas du tout, et il y a quelques raisons à cela qui font que Linux est peu connu du grand public.

Déjà, est-ce-que vous avez déjà entendu parler de Linux ? Et si oui, sans doute pour une minorité d'entre vous, est-ce-qu'on vous a seulement donné le choix ? La réponse est très probablement non. De nos jours - et Stéphane n'est pas là aujourd'hui pour nous rappeler que ça a bien changé depuis sa prime jeunesse - quand on achète un ordinateur, Windows est pré-installé dessus. Et le pire, c'est qu'on paye la licence en même temps que l'ordinateur, même si on n'en veut pas!

Ensuite, au niveau éducatif, rien qu'en France, Microsoft a déboursé des dizaines de millions d'euros pour s'imposer dans les écoles publiques et "accélérer la numérisation de l'école". Ainsi, les enfants sont habitués à n'utiliser que des produits venant de chez Microsoft, et retrouvent ces mêmes produits plus tard sur les ordinateurs qu'ils achètent... Bien entendu, ça fonctionne comme pour un dealer : la première dose est gratuite, et pour la suite, il faudra payer.

Bon, ok, mais pourquoi est-ce-qu'en tant que particulier je me mettrais à utiliser Linux ? Au pire, Windows ça marche bien, non ?

Eh bien là encore il y a tout un tas de bonnes raisons, même si le logiciel libre vous en touche une sans faire bouger l'autre.

Déjà, c'est gratuit, et quand on sait qu'une licence Windows s'obtient pour au minimum 145€, c'est une économie non négligeable.

Ensuite, une des grandes forces de Linux c'est la diversité. Par diversité on entend vraiment qu'il y en a pour tous les goûts, tous les usages et toutes les configurations. Il existe des centaines de distribution et presque autant d'interfaces graphiques. Si vous avez un PC super puissant, vous pouvez installer une distribution Linux gourmande en ressource et capable de faire tourner des jeux, d'afficher des super effets visuels, etc. Au contraire, Linux peut sauver des vieilles bécanes incapables de faire tourner un système Windows, et leur donner une seconde vie. Ça rejoint complètement le projet Emmabuntüs, ça évite le gâchis et ça prolonge la durée de vie de nos PC. Et même si on a un PC puissant, on peut quand même faire le choix du minimalisme ! L'utilisateur est vraiment en contrôle.

Mais est-ce-que ça veut dire qu'il faut s'embêter à tout paramétrer, tout contrôler, tout choisir ? Pas du tout, il y a des tas de distribution grand public "clé en main", où on retrouve très vite les mêmes réflexes que sur d'autres systèmes d'exploitation. La plus connue de ces distributions est Ubuntu, mais il y en a plein d'autres.

Un autre avantage énorme, c'est celui de la liberté ! Utiliser un logiciel libre, c'est comme savoir ce qu'il y a dans votre assiette. Vous êtes sûr de ce qui tourne sur votre ordinateur. Ça veut dire, en particulier, pas d'espionnage. Je me permets de rappeler, mais Microsoft récupère énormément d'informations sur votre ordinateur, les applications que vous utilisez, certaines frappes au clavier, ce que vous dites à l'assistant personnel et qui est parfois écouté par de vraies personnes payées par Microsoft, l'historique de navigation... Bref, un véritable mouchard. Sur Linux, rien de tout ça, aucune donnée n'est envoyée par défaut, sauf si vous y consentez pour certaines distributions, et sauf si vous installez des logiciels peu respectueux de la vie privée, évidemment.

Et puis contrairement à un Windows ou à un MacOS, vous n'êtes plus soumis au bon vouloir des entreprises. Une fonctionnalité vous déplaît ? Vous pouvez la désactiver facilement. Vous n'aimez pas le chemin que prend votre distribution ? Il est facile d'en changer. Quelque chose manque ? N'importe qui peut contribuer au code pour la rajouter. Le projet s'arrête ? N'importe qui peut le reprendre. Bref, on va pas refaire tout le laïus sur le libre, mais vous voyez l'idée.

Donc là, t'es en train de nous dire que Linux c'est le paradis ? C'est pas un peu trop beau ? Y'a aucun inconvénient ?

Bien évidemment, tout n'est pas parfait, ce serait trop beau sinon! Mais je vais en profiter pour taper encore un peu plus sur les géants du numérique, parce qu'on entend trop souvent que les logiciels libres c'est de la merde, que ça marche pas, qu'il vaut mieux faire confiance à des entreprises qui savent ce qu'elles font, etc. Et bien c'est l'heure de mon coup de gueule, parce que ce sont ces mêmes entreprises qui empêchent, souvent par flemme et peut être par idéologie, certaines choses de fonctionner sur les distributions Linux!

Bon, ces dernières années ça va de mieux en mieux, surtout avec les distributions grand public, mais il peut arriver que certains périphériques de votre ordinateur ne fonctionnent pas du premier coup en installant Linux : le pad, la carte Wi-Fi, certaines touches spéciales du clavier... et c'est pas parce que Linux est mal codé, c'est parce que les fabricants ne prennent même pas la peine de considérer Linux. Pour faire très simple, c'est souvent un problème de driver. Un driver, c'est comme un mode d'emploi qui explique au système d'exploitation comment utiliser le matériel, par exemple le clavier ou la souris. Et en somme un driver c'est un bout de code. Et bien sans surprise, la plupart des constructeurs de matériel créent des drivers pour Windows, sans publier le code, de manière à ce que le périphérique fonctionne sans rien faire sous Windows! Et sous Linux, c'est une autre affaire ; souvent, des bénévoles doivent comprendre comment fonctionne le matériel, comme en étudiant une boite noire, et essayer d'écrire du code pour le faire fonctionner. Et comme les fabricants négligent très souvent les standards qu'ils sont censés respecter, et se gardent bien de le préciser... pas étonnant que certains périphériques ne fonctionnent pas sous Linux. Mais bon, ça tend à être de moins en moins vrai, et je m'égare. C'était juste pour répondre à cette critique qu'on entend parfois. C'est le même problème avec certains logiciels, très souvent commerciaux et propriétaires, qui n'existent que sous Windows et sont impossibles à porter sous Linux, puisque le code est fermé...

Bon, et si je suis convaincu et que je veux essayer Linux, comment je fais ? C'est dur d'installer Linux ? Je risque de perdre mes données ? Je vais retrouver mes logiciels ?

La première, et sans doute la plus simple, c'est d'installer Linux dans ce qu'on appelle une machine virtuelle, c'est à dire que vous allez faire tourner Linux dans votre système d'exploitation actuel comme s'il s'agissait d'un logiciel comme les autres. Alors c'est forcément plus lent, mais ça se fait très vite et sans apporter de modification à votre ordinateur.

La deuxième, c'est d'installer Linux en "dual-boot", c'est-à-dire à côté de Windows. Ça peut être utile si vous avez besoin, de temps en temps, de logiciels qui n'existent que sous Windows mais que vous voulez utiliser Linux dans la vie de tous les jours. Les deux systèmes cohabitent sur votre ordinateur, et vous pouvez démarrer sur l'un comme sur l'autre.

Enfin, la solution la plus radicale c'est de tout remplacer par Linux.

Alors, comment on fait ? Impossible de faire un tutoriel à la radio, mais sachez que plein d'associations, comme Picasoft, organisent régulièrement des install parties, c'est-à-dire des ateliers où un utilisateur aguerri vous aide à installer Linux et à le paramétrer selon vos envies ! C'est sans doute le plus simple, et un bon point de départ c'est de vous rendre sur le site agendadulibre.org et de regarder si des associations proposent cela près de chez vous.

Sinon, il y a énormément de tutoriels sur Internet, et on mettra quelques liens sur le site de l'émission (radio.picasoft.net). N'hésitez pas à nous envoyer un petit message à picasoft@assos.utc.fr pour plus de précisions !

Le quiz

Linux est un système d'exploitation :

  • pour les experts en informatique, c'est très compliqué

  • pour les universités et les écoles, c'est un système spécifique pour les pros et l'apprentissage

  • pour n'importe quel utilisateur, on peut tout faire avec Linux et en plus c'est libre et gratuit

  • pour ceux qui ne veulent pas payer un système Windows ou Mac, c'est trop cher

La musique

Le Spleen par Ehma (album La rupture, 2019)

https://ehma.be

Licence Art Libre.

Le générique

Near death experience par Marker beacon (album Dead frequencies),

http://www.markerbeacon.org/?page_id=71

Licence CC BY-SA

Enregistrement

Émission enregistrée le 22 octobre 2019 dans les locaux de Graf'hit.